La moitié des Belges seront célibataires d’ici 2060

Le Bureau du Plan de Belgique vient de publier une analyse des perspectives des ménages belges d’ici 2060. Rapportées par Het Nieuwsblad et de Standaard, les projections démontrent que d’ici 2060, la moitié des ménages belges seront composés d’une seule personne.

Les raisons du célibat en Belgique

Déjà depuis 2016, un ménage sur trois est composé d’une seule personne. Malgré qu’il soit de plus en plus facile de faire des rencontres via les sites internet, la proportion de célibataires en Belgique ne cesse d’augmenter. C’est en projetant cette hausse constante que le Bureau du plan en arrive au constat d’ici 2060. Le sociologue de l’université d’Anvers, Dimitri Mortelmans, attribue cette hausse des célibataires d’une part au vieillissement de la population et au souhait d’indépendance des Belges.
Si d’une part le vieillissement joue un rôle avec un nombre grandissant de veufs et de veuves, les jeunes ont aussi une part de responsabilité dans l’accroissement du taux de célibat. Les jeunes aiment profiter pleinement de leur indépendance, autant sur le plan personnel que professionnel.

Cette indépendance passe par une vie amoureuse sans attache inhérente à la vie de couple. Ils sont donc de plus en plus nombreux à être célibataires et heureux de l’être.
L’effet de la séparation

Un troisième facteur

Philippe Donnay du Bureau du Plan, évoque aussi un troisième facteur. Les hommes de 30 à 50 ans ont très souvent connu un divorce. Or, plusieurs d’entre eux ne désirent pas s’investir de nouveau dans une vie de couple.

Bien évidemment tous ces chiffres ne sont qu’une projection dans l’avenir de la tendance actuelle. Il est possible que la situation change d’ici 2060, mais à l’heure actuelle, il n’existe pas de signe que la situation soit appelée à changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.