Ouverture du procès de RichMeetBeautiful.be

Vendredi s’est ouvert le procès de la société Digisec Media Limited Sprl et de son patron, devant la 47e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles. Digisec Media Limited Sprl est la société derrière le RichMeetBeautiful.be impliquée dans une controversée suite à une campagne de publicitaire lancé en septembre 2017.

Publicité de RichMeetBeautiful.be
Cette campagne diffusée sur des campus de l’Université Libre de Bruxelles invitait des étudiantes, âgées de 18 à 26 ans, dénommées « sugar babies », à se faire entretenir par des hommes mûrs et aisés, des « sugar daddies ». Elles étaient alors invitées à s’inscrire sur le site RichMeetBeautiful.

Certains ont vu dans cette campagne une invitation à la débauche ou à la prostitution d’autrui. De plus, il est allégué que la campagne violerait des dispositions de la loi concernant la lutte contre le sexisme dans l’espace public.

Ce procès vise donc à relancer le débat entourant les sites de rencontres de type « sugar daddies ». Certains avancent que le fait de mettre en relation des jeunes femmes avec des hommes riches et plus âgés moyennant un arrangement financier constitue une forme de prostitution alors que d’autres affirment qu’il s’agit de vrais couples. La seule différence étant que le lien qui les unit n’est pas un lien amoureux, mais financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.