Non la sécurité à toute épreuve n’existe pas!

Avec les cas de piratage récents qu’ont connu Facebook et Google plus, il ait plus que jamais question de sécurité de nos données personnelles. On ne doute pas que Google et Facebook emploient tous les moyens à leurs dispositions (et ils disposent de très grands moyens) afin d’assurer une sécurité maximale de leurs sites.
Cependant, malgré le fait qu’ils ont des analystes et des programmeurs qui ne font que traquer les fraudeurs et pirates informatiques, il est fréquent de voir dans les médias une annonce de la découverte d’une brèche de sécurité et de l’état de millions d’utilisateurs touchés.

La sécurité à 100 % n’existe pas

Luis Corrons spécialiste en sécurité pour Avast n’hésite pas à affirmer que : « Il est impossible de proposer une sécurité totale à tout moment lorsque l’on développe un système très complexe, comme cela peut être le cas pour des réseaux sociaux. La moindre mise à jour peut provoquer une erreur ou une faille qui peut être trouvée et exploitée, cela arrive tout le temps ».

Des mises à jour fréquentes et complexes

Internet étant en constante évolution. Il en va de soi que les sites web doivent s’adapter en proposant un contenu optimisé et aux goûts du jour. Pour y arriver, les équipes de programmeurs doivent faire des mises à jour fréquentes. Chaque nouvelle mise à jour vient rajouter, modifier ou effacer des centaines, voire des milliers de lignes de codes. À chaque modification, les éditeurs prennent donc le risque que se glisse une nouvelle faille.

Un équilibre entre sécurité et mise à jour.

Le défi des administrateurs de sites web est donc de savoir assurer la sécurité tout en apportant des nécessaires améliorations attendues par les utilisateurs tout en restant conscientes qu’il est assuré que d’autres failles de sécurité se présenteront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.