Facebook gagne contre fuckbook.fr

Si à l’origine, le créateur de fuckbook trouvait l’idée bonne, aujourd’hui ce n’est certainement plus le cas.  La micro-société basée à Paris avait décidé en exploitant ce nom d’utiliser la notoriété de Facebook pour en faire une version xxx du réseau social bien connu.  Or, Facebook n’a pas apprécié le geste et a décidé d’en débattre devant la justice.

Au départ Facebook demandait 200 000 euros mais le 19 juin dernier, la 3e chambre civile du TGI de Paris a annoncé son verdict sur le litige et ordoné au fondateur de fuckbook de verser la somme de 15 000 euros plus les frais juridiques.  Il n’en fallait pas plus pour le convaincre de cesser ses activités.  De plus, la justice lui a interdit d’utiliser le terme fuckbook et ses dévivés.  Il devra de plus transférer ses noms de domaines comme fuckbook.fe au géant américains.  C’est la  mort dans l’âme que le fondateur de fuckbook s’est résigner a accepter le jugement en précisant qu’il ne pouvait lutter contre le Goliath américain.

Cette histoire est un parfait exemple des dangers que prennent certains en essayant de profiter du succès des autres.  Oui l’idée d’un réseau social “style facebook” orienté adulte peut-être bonne mais celle d’utiliser un nom s’apparantant a Facebook l’est beaucoup moin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.